Partagez | 
 

 tu peux plus m'échapper ○ Joshina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Appolina S. Nikolaï

avatar

▲ date d'inscription : 20/08/2012


▲ messages : 49
▲ célébrité : karen gillan
▲ gallions : 14
▲ camp : résistant
▲ âge : 17 ans
▲ année : septième année
▲ sang : née moldue


MessageSujet: tu peux plus m'échapper ○ Joshina   Dim 2 Sep - 14:29

<
Josh & Appolina
« Tu vas m'écouter. De toute façon, tu n'as pas le choix.

C'était une matinée pluvieuse ce jour là. Appolina appréciait ses journées là au contraire des autres. Les grandes chaleurs, ce n'était pas ce qu'elle appréciait le plus. Quand elle se leva ce samedi matin, elle n'était pourtant pas d'une humeur joyeuse. Avant de descendre déjeuner dans la salle commune, la jeune femme fit un saut dans la salle de bain. Elle fit tout d'abord sa douche et enfila son uniforme. Devant la glace, elle mit un temps infini à brosser sa chevelure de feu. Elle prit note de les couper quand elle aurait un moment. Simba le ferait elle-même. La dernière fois qu'elle avait demander à Aubépine le lui faire, elle s'était retrouvée avec un trou dans le derrière du crâne. Non plus jamais ça ! Elle ramena ses cheveux en un chignon. Quelques mèches rebelles s'étaient échappées et descendaient dans son cou blanc comme la porcelaine. Elle enfila vite ses souliers noirs. Elle prit sa besace et la jeta sur son épaule. Appolina prit aussi un gros livre qu'elle mit sous son bras. Ensuite elle descendit les marches qui la menaient à la salle commune. Elle était pleine. Plusieurs élèves attendaient leurs amis avant de descendre déjeuner. Appolina ne prit pas cette peine et traversa la salle bombée. Aubépine et les autres filles étaient déjà en bas. Elle allait les rejoindre. Quelques minutes plus tard, elle traversait le hall d'entrée. Simba passait la porte de la grande salle quand elle vit Aubépine lui faire de grand signe. La jeune femme leva les yeux au ciel avec un grand sourire. Son amie était irrécupérable, toujours à se faire remarquer. Elle remonta l'allée de table et s'installa à coté de son groupe d'amie. Elle laissa tomber le gros grimoire près de son assiette. Elle remplit cette dernière de pancake et de salade de fruits. Elle engouffra tout ça tout en lisant son livre. Elle écoutait d'un oreille ce que disaient ses compagnes. Elle parlait de garçons, encore et toujours. Appolina se mêlait quelques fois à eux, quand le coeur lui en disait. Ce n'était pas souvent le cas. La jeune femme n'était sortis qu'avec un seul garçon au contraire de ses amies. Elle lisait un chapitre sur les lutins de cornouailles et autres créatures quand elle sentit qu'on l'observait. Elle ne leva pas les yeux pensant que cette sensation partirait vite. Ce ne fut pas le cas. Elle se redressa et croisa le regard d'un garçon en face d'elle. Ce garçon n'était personne d'autre que Tomey. Il lui offrit un sourire. Appolina le lui rendit, timidement. Elle se sentit rougir. Ses cheveux n'allaient pas tarder à changer de couleur à cette allure là. Elle se ressaisit. De loin, Tomey donna un coupe de tête vers le livre qui était ouvert au coté de la rousse et il secoua la tête négativement. Depuis un moment, le jeune homme essayait de la détacher de tout ce qui était intellectuel. Il y arrivait, mieux qu'il ne pensait. En effet, la jeune fille n'arrivait plus vraiment à se concentrer. Et tout ça c'était de sa faute. Enfin c'était surtout parce que son esprit était accaparé par Tomey. Elle pensait tout le temps à lui depuis qu'il lui avait parlé d'elle quand elle était dans la peau de Jasmin. Tout ça l'avait perturbée. Elle revint à la réalité. Elle jeta un dernier coup d'oeil vers Tomey. Puis Appolina fini son assiette et ramassa ses affaires. Elle voulait se sauvée avant que Tomey ne vienne la voir. La jeune femme ne savait pas quoi lui dire. Et elle savait qu'elle perdrait tous ses moyens si elle se trouvait devant lui.

La rousse avait quitté la grande salle. Elle partit s'asseoir dans un coin tranquille. Elle espérait que Tomey ne cherchait pas à la suivre. Elle trouva enfin un coin isolé au premier étage. Elle s'y installa et mit le grimoire sur ses genoux. La Serdaigle s'était laissée glisser contre le mur froid. Elle laissa tomber sa tête vers l'arrière. Appolina n'avait plus envie de penser à rien, mais c'était impossible. Pourquoi Tomey accaparait-il ses pensées comme ça ? Elle aurait aimé avoir autant d'audace que son amie Aubépine. Cette dernière osait tout et elle avait déjà embrasser Tomey, elle. Bien sûr, elle ne savait pas qu'Appolina était tombée amoureuse de lui. Personne ne le savait. Du moins, elle essayait de le cacher le mieux qu'elle le pouvait. La rousse essayait de faire le vide dans son esprit quand elle entendit des bruits de pas. Elle essaya de se faire toute petite. Elle entendit des souliers et un bruit qui ressemblait à des talons. Ça ne pouvait donc pas être Tomey, à moins qu'il se soit travestie. Mais c'était très peu probable le connaissant. La jeune femme avait toujours les yeux fermés. Elle espérait devenir transparente aux yeux de l'inconnu qui arrivait. Elle entendit les pas s'arrêter devant elle. La russe ouvrit un oeil et constata que ce n'était personne d'autre qu'Aubépine qui se tenait devant elle. « C'est donc ici que tu te caches. » La blonde s’asseye à coté de son amie. La française posa sa main sur le genou de la rousse et sa tête sur son épaule. « Il y a quelque chose qui va pas, Appo' ? » La rousse haussa les épaules. Elle n'avait pas envie de parler de ses problèmes de coeur avec elle. « Rien de plus que d'habitude, pourquoi ? » La blonde se redressa et regarda son amie dans les yeux. Elle n'en croyait pas un mot, mais elle savait qu'elle ne pouvait pas tirer les vers du nez à Appolina. « Tu es partis précipitamment ce matin. » commença-t-elle. « Tu as raté Tomey de peu. Il voulait te voir. Je lui ai dit que t'avais un truc à faire. Tu l'évites ? » Appolina la regarda avec des yeux ronds. Elle feintait la surprise. L'aiglon espérait être convaincante. « Pas le moins du monde ! Pourquoi dis-tu cela ? »« Tom' se posait la même question. Il dit que ça fait plusieurs jours que vous vous êtes pas vu. »« N'importe quoi. On s'est vu ce matin. Au petit dej'. On s'est même sourit. » « Appolina... »« Bon d'accord, ça fait longtemps qu'on a pas eu de vrai conversation et alors ? Et puis d'abord, qu'est ce que ça peu te faire ? » dit-elle plus férocement qu'elle ne l'aurait voulu. Elle se leva d'un bond et ramassa ses affaires. Puis elle partit sans se retourner. Appolina savait qu'Aubépine ne lui en voudrait pas. En ce moment précis, la rousse était énervée contre son amie même si elle n'avait que voulu l'aider. Elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas et ça ne plaisait pas à la sorcière. Elle monte les escaliers et prit un nouveau couloir au hasard.

Elle déambula de ci de là. La Serdaigle n'avait rien d'autre à faire de sa journée. Elle avait déjà fini tous ses devoirs. C'est alors qu'elle reconnut le couloir. Elle se trouvait au cinquième étage. Elle le connaissait bien. En effet, elle avait donner quelques cours à des élèves dans la salle prévu à cet effet. Elle continua à marcher, tout en regardant ses pieds. Soudain, elle vit quelqu'un au loin. Cette personne lui tournait le dos. Elle se rapprocha un peu. Appolina reconnut la silhouette d'un garçon. Il n'y avait plus que quelques mètres qui les séparaient quand la sorcière rousse le reconnut. « Josh ? » Le concerné se retourna. Leurs regards se croisèrent. La jeune femme se rapprocha un peu plus. Elle l'entendit soupirer. Un tout petit soupire, presque inaudible. Josh se retourna. La jeune femme sentit que l'homme allait lui échapper encore une fois. Et elle n'en avait aucune envie. Avant qu'il ne parte trop loin, Simba mit sa main sur son épaule, le forçant à s'arrêter. Elle le contourna pour lui faire face. Ce dernier essaya tout de même de se dégager, l'envoya bouler encore une énième fois. « Josh, je veux juste te... » Elle fut coupée par des bruits de pas. Un groupe de personne arrivait dans les direction. Puis une voix résonna alors dans le couloir. Une voix qu'elle aurait reconnu entre mille. Celle de Timothy. Le frère du jeune homme qui se dressait devant elle. Simba n'avait aucune envie de le voir et encore moins laisser échapper une énième fois Josh. Elle analysa très vite la situation, regardant autour d'eux. Soudain ses yeux se posèrent sur une porte derrière le jeune homme. Elle sortit sa baguette, murmura un petit « Alohomora. » Puis elle poussa Josh, le prenant par les épaules. Et ils rentrèrent tous les deux dans la pièce. Cette dernière était très exigüe. En y regardant de plus près, Appolina reconnut l’endroit. Ce n’était sans aucun doute le placard à balais. Alors elle entendit les voix se rapprocher et s’arrêter quelques mètres plus loin. Pour le moment, ils étaient coincés là. La sorcière se tourna vers l’homme qui était présent avec elle. Elle le regarda dans les yeux, un léger moment. « Là tu peux plus te sauver. » dit-elle avec un petit sourire. Elle se recula un petit peu, essayant de réduire leur proximité. Appolina rencontra le mur de pierres froides avec son dos. Elle regardait toujours Josh. Puis elle baissa les yeux vers ses mains. « Pourquoi tu m’évites comme ça ? » lui demanda-t-elle. Elle releva lentement la tête. Il faisait noir et on pouvait seulement apercevoir leur silhouette. « Je suis pas si horrible que ça si ? Peut être quand j'ai les cheveux verts, je te l'accorde, mais je suis pas méchante. » Elle ne savait pas exactement pourquoi elle avait dit ça. Elle voulait juste briser le silence et elle savait que ce n'était pas le genre de Josh de parler en premier. Elle ne le connaissait peut être pas encore, mais elle l'avait beaucoup observer. Après avoir répondu, Appolina le vit se tourner vers la porte et saisir la poignée. Du moins, elle le devina. « A ta place, je ne l'ouvrirais pas. Je les entends encore. » dit-elle pour lui intimer de rester. « A moins que tu veuilles tomber sur ton frère. Mais je tiens à dire que tu nous mettra dans de beaux draps quand ils nous découvrirons tous les deux, ici. Pas que ça me dérange d'être avec toi, non... » Elle s'embrouillait. Josh devait la prendre pour une débile. A vrai dire, elle n'avait jamais vraiment été douée pour se faire des amis, préférant la compagnie des livres. C'était toujours les autres qui venaient vers elle et non le contraire. Là elle avait vraiment envie de connaître ce garçon qui n'avait rien avoir avec les autres. « En plus faut mieux pas que je croise ton frère, vu ce que je lui ai dis la dernière fois... » Le seul point qu'ils avaient c'était le haine qu'ils avaient envers Timothy. Les ennemis de mes ennemis sont mes amis ? C'est ce que nous allions voir. En tout cas, elle avait déjà réussis à lui faire changer d'avis. Josh restait dans ce placard à balais avec elle.

© Chieuze


_________________
"On naît Métamorphomage, on ne le devient pas."
« quand le monde te persécute, tu te dois de persécuter le monde. Appolina&Jasmin, un seul être. •• kick ass »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Steelson

avatar

▲ date d'inscription : 29/08/2012


▲ messages : 36
▲ célébrité : Ash Stymest
▲ gallions : 12
▲ camp : Impartial
▲ âge : 17 ans
▲ année : septième année
▲ sang : pur


MessageSujet: Re: tu peux plus m'échapper ○ Joshina   Mar 4 Sep - 11:16

Nikolai Ҩ Steelson
« Le moment viendra où vous pourrez enfin agir avec honneur.
- Je les adore ces moments... Je les salue de la main quand je les vois passer. »


Lorsque Josh avait ouvert les yeux ce matin-ci, tout n'allait pas pour le mieux, comme toujours. En effet, si le jeune homme n'avait pas souvent le sourire aux lèvres, et Merlin sait qu'il y avait bien une raison à cela, il s'avérait que son réveil ce matin là ne lui promettait guère une dérogation à cette règle. Lorsque le brun des yeux du Steelson s'était ouvert sur les rideaux bleu et argenté qui bordaient son lit en baldaquins, le jeune homme avait d'or et déjà pressentit que la journée n'allait pas être bonne. Et pour cause, un seul regard vers l'une des fenêtres du dortoir le lui avait fait comprendre. Le ciel. Le ciel n'avait strictement rien de bleu, il était d'un gris pluvieux, et Josh détestait cela. Oui, il détestait les jours de pluie, il préférait largement le soleil ou la neige, ce qui expliquait peut-être pourquoi il n'était pas souvent de bonne humeur au réveil : il pleuvait pratiquement tout le temps en Écosse. Car si le jeune homme connaissait bien les mauvais temps par le fait de sa provenance, il neigeait cependant beaucoup plus en Russie qu'il n'y pleuvait. La journée s'annonçait donc pleine d'exaspération et d'ennui, le premier cours de sa journée serait la divination, un poids de plus dans sa matinée, et le reste de son programme n'était guère plus enthousiasment. Cependant, la divination restait l'une des matières les plus incomprises par le Serdaigle. Comment pouvait-on aimer cette matière ? Ou seulement s'y intéresser ? Cela semblait littéralement inédit pour Josh, et il doutait bien qu'une seule personne dans ce fichu château, en dehors de la professeur elle-même, ait jamais cru aux pouvoirs de la divination. Ce cours était d'ailleurs pour lui la plus grande blague de Poudlard. Tout le monde se fichait de cette matière, et pourtant on leur infligeait cela comme si il s'agissait d'un cours primordial. Quoi qu'il en soit, Josh aurait beau eût retourner ciel et terre et s'être plaint un milliard de fois que cela n'aurait rien changé à sa situation. Le jeune homme se contenta donc de sortir de son lit les lèvres closes, et d'attraper son uniforme dans sa penderie avant de partir en direction de sa salle commune, prenant soin de s'habiller comme il le pouvait entre les marches de l'escalier. « Josh ! » le fouillis qu'il y avait dans la salle commune des bleus était extrême. Jamais - à la connaissance du jeune homme - Josh n'avait vu autant de monde concentré dans cette petite pièce. Cela devait sûrement être dû au fait qu'il était l'heure d'allé déjeuner et que tous les aiglons mouraient de faim. Autrement dit, tout le monde se pressait en masse vers la sortie, et cela entraînait un chaos inimaginable. S'aventurant dans cette jungle humaine, le jeune homme se mêla à son tour aux milliers de bras qui se poussaient en avant et qui tentaient de se faire une place, prenant bel et bien soin d'ignorer ouvertement la voix qui l'avait précédemment appelé. Josh connaissait cette voix, et il n'avait pas envie de faire face à cela, à cette fille, qui attendait de lui bien plus qu'il ne voulait lui donner. Mais bien entendu, jamais ne se passait réellement comme on le souhaitait, une poigne de fer se referma donc étrangement autour du poignet de Josh sans qu'il n'ait le temps de comprendre, et il se fit attirer hors de portée de la foule. Faisant face à une toute nouvelle personne que les abondants visages précédents, Josh ne put que desceler la détermination certaine de la jeune fille qui avait précédemment crié son nom, et qui était bien déterminée à obtenir l'attention du bel aigle. « Josh, je te parle tu sais ! » le jeune bleu roula des yeux. Comme si il n'avait pas compris, bon sang, que les filles pouvaient être lourdes par moment. Il avait pertinemment bien entendu la demoiselle l'appeler quelques secondes auparavant et la seule chose qu'il avait souhaité, c'était l'ignorer. Malheureusement, ses goûts n'étaient pas toujours à ceux des autres. Contraint de porter son attention sur la seule personne qui se postait devant lui et qui l'interpelait délibérément, Josh arbora un air contrarié et occupé sur le visage, avant de rétorquer, comme si il était la personne la moins perspicace du château « Vraiment ? » l'ironie. L'un de ses points forts, mais toujours de mauvais goût lorsqu'il l'employait à défaut. Josh se moquait bien de ce que l'on pouvait penser de lui, ce qui n'était pas le cas de tout le monde. « On va déjeuner ensemble ? Je t'attends depuis une demi-heure. » lâcha la jeune fille, qui semblait s'être coiffée à la perfection, et accoutré de même, ce qui fit arquer un sourcil au septième année. Se contentant finalement d'hausser les épaules, Josh ne s'intéressa pas plus aux raisons qui avaient poussé la jeune fille à se faire si jolie, et il se dirigea vers la porte de sortie des Serdaigle, non sans avoir la demoiselle entre les pattes. Arrivé dans la Grande Salle au rez-de-chaussée, le Serdaigle s'empressa rapidement de fausser compagnie à la jeune femme qui l'accompagnait, et il vint se placer aux côtés d'Anton, son meilleur ami. « Toujours entouré de filles, à ce que je vois. » lâcha ce dernier, après avoir suivit la belle blonde qui accompagnait Josh précédemment des yeux. Ah, toujours la bonne réplique, au bon moment, et toujours avec tant d'adresse, cela venait faire se demander à Josh ce qu'il avait bien pu faire pour hériter d'un meilleur ami comme lui. Parfois, même, Josh en venait à se demander pourquoi il continuait à traîner avec ce type, de façon ironique bien entendu. Josh adorait Anton, mais il était si différent de lui. Anton était excessivement sociable, il adorait parler à tout le monde, il était le "bon pote" du château, il faut dire. Très dragueur, Anton aimait aller vers les filles et sortir avec des tas et des tas de filles. Il aimait faire son show devant tous, et cela plaisait beaucoup, mais Josh ne possédait pas une caractéristique de son ami.

Se dirigeant vers son cours de divination après s'être bien rempli le ventre, le jeune homme se rendit compte qu'il avait oublié de se rendre en salle d'arithmancie, au cinquième étage, afin de rendre un devoir à son professeur. Montant donc rapidement les marches, Josh arriva bien vite à la destination souhaitée, et offrit à son professeur le bout de parchemin tant attendu. Pas un sourire, mais néanmoins une légère formule de politesse pour avoir rendu ce devoir en retard, le beau Serdaigle s'échappa de la petite salle, avant d'entendre une petite voix l'appeler, et de tomber nez-à-nez avec Appolina. Sa première réaction fut de penser bien fort dans son esprit "oh non, pas elle", mais cela n'était sans compter sur la deuxième réaction qui ne mit pas longtemps à traverser son esprit, prendre ses jambes à son cou, et fuir. Cependant, le bleu et argent ne se serait pas attendu à un acharnement de la part de sa compère Serdaigle. « Josh, je veux juste te... » la jeune fille avait posé une main sur son épaule, l'empêchant de fuir, et cela ne plaisait guère au garçon, qui n'avait nullement envie de lui adresser la parole. Après tout, si il l'avait toujours fuit jusqu'à présent, il ne voyait pas de raison pour qu'il ne la fuit pas cette fois-ci également. Néanmoins, une seule chose pouvait, non pas le faire changer d'avis, mais plutôt influencer son jugement, et cette chose était à ce moment précis en train de marcher vers eux, un grand sourire aux lèvres, son frère. Arquant un sourcil, le jeune homme ramena rapidement son attention sur la jeune rousse, plus petite que lui, et il fut presque certain que son regard interrogateur questionnait Appolina des yeux. A sa connaissance, Timothy était le bourreau principal d'Appolina, et cela n'était un secret pour pratiquement personne au château. L'envie donc que la jeune fille aurait tout autant l'envie de fuir devait bien égaler celle du Steelson. Le jeune Serdaigle vit la rouquine sortir sa baguette et, alors qu'il crut d'abord qu'elle allait s'aventurer à attaquer Timothy - ce qui, en soit, ne lui déplaira pas, mais qui aurait été fort suicidaire, étant donné l'aptitude du jeune homme à se défendre comme un lion - Josh entendit un murmure de formule en même temps qu'il était poussé dans une petite pièce fort fade et poussiéreuse. « Là tu peux plus te sauver. » un haussement de sourcil interrogateur et l'analyse étrange de la pièce du coin de l'oeil... Le placard à balais, sérieusement ? Voyant la porte de sortie derrière la bleu et argent, le jeune homme se dit qu'il faudrait forcément soit employer la force pour sortir d'ici, soit rester coincer avec la demoiselle durant le temps que bon semblerait à celle-ci et, malheureusement, aucune des deux possibilités n'était envisageable. Car oui, si Josh avait envie de tout sauf de rester dans ce maudit placard avec la belle rousse, jamais il ne porterait la main sur une fille, ne serait-ce que pour la bousculer quelque peu. Peut-être essayerait-il juste de se dégager de l'étreinte de celle-ci, mais fort heureusement il n'avait pas encore à faire cela. « Pourquoi tu m’évites comme ça ? » oh, bon sang. Fallait-il réellement qu'il réponde ? Non parce que le jeune homme n'en avait strictement pas envie. Mais la rouquine était bien décidée à obtenir le butin de ses questions, elle enchaîna donc, tandis que Josh se contentait de rester muet « Je suis pas si horrible que ça si ? Peut être quand j'ai les cheveux verts, je te l'accorde, mais je suis pas méchante. » Si cela ne se vit peut-être pas dans cette pénombre, l'étonnement de Josh ne pouvait que se faire sentir. Cheveux verts ? Avait-elle bien dit ce qu'il avait entendu ? La jeune fille sembla elle-aussi se rendre compte de sa bêtise, et le Serdaigle profita de cette absence pour tenter à nouveau de s'éclipser. « A ta place, je ne l'ouvrirais pas. Je les entends encore. A moins que tu veuilles tomber sur ton frère. Mais je tiens à dire que tu nous mettras dans de beaux draps quand ils nous découvrirons tous les deux, ici. Pas que ça me dérange d'être avec toi, non... » Josh soupira, se demandant si la demoiselle n'était pas en train de lui faire des avances. Se rendant compte qu'Appolina n'avait pas tout à fait tord pour la partie concernant son frère, le garçon s'arracha donc à la poignet du placard qu'il avait saisi, et retomba sur le sol. Après quelques secondes de silence gênant, le bleu se décida finalement à faire entendre à sa partenaire le son de sa voix. « Tu me veux quoi au juste ? » il marqua une pause, cette question étant celle qui l'obnubilait le plus depuis si longtemps. Mais retrouvant son but de sortir d'ici, le garçon reprit « Non parce que même si j'aime pas les cours de divination, j'ai pas de papier qui m'autorise à sècher les cours. » s'arrêtant à nouveau, le jeune homme réfléchit. La rouquine n'avait-elle pas cours elle aussi ? Après tout, il était l'heure, et tous les professeurs étaient assez exigeants sur la présence des élèves aux cours. Et puis, se faire coller par un mangemort, ce n'était pas le rêve ultime de Josh, loin de là. Il n'était pas suicidaire, après tout. Lâchant à nouveau un léger soupir, le garçon demanda « T'es métamorphomage ? » non mais pourquoi lui parlait-il, pourquoi ? Il voulait fuir, et non papoter comme si ils étaient les meilleurs amis du monde. Se renfrognant quelque peu, il entendit Appolina dire « En plus faut mieux pas que je croise ton frère, vu ce que je lui ai dis la dernière fois... » ah, là elle tenait toute l'attention du jeune homme. Qu'avait-elle bien pu lui dire ? Elle avait frapper en plein dans la curiosité du garçon, et si cela énervait au plus au point Josh, il était clairement pris d'une envie de savoir. Voyant que la belle ne se résolvait pas à lui dire ce qu'elle avait bien pu lui dire, le Serdaigle demanda « Qu'est-ce que tu lui as dis ? » car si Josh n'aimait pas grand monde, il ne pouvait pas nier qu'il appréciait que certaines personnes se risquent à rembarrer son frère. Au contraire, l'idée était même bien plus que plaisante.

Josh avait à présent posé sa tête contre la surface fade des murs du placard, et il fixait la rouquine avec ses yeux perçants. Pourquoi l'avait-elle entraîné ici ? Il était peu commun de tomber sur une fille qui vous enfermez dans un placard à balais pour obtenir des réponses à ses questions. Ou alors, cette fille attendait quelque chose de vous, mais cela ne semblait pas le cas d'Appolina. L'idée fit sourire le jeune homme, qui se dit pendant un quart de secondes que le placard était une bonne destination pour les couples qui ne souhaitaient pas se faire pincer à faire des choses peu commodes dans l'enceinte du château, et il se demanda si Appolina allait ou non lui sauter dessus. Décidant d'ôter cette idée de son cerveau, car après tout, il souhaitait toujours bien la fuir, le garçon demanda, soudainement prit d'un besoin, lui aussi, de savoir. « T'enfermes souvent des gens dans des placards ? » l'idée était plus qu'étrange, et peut-être que la jeune fille s'en rendrait compte par elle-même, qui sait. Du moins, il l'espérait. « Et puis, toi, pourquoi tu me poursuis ? » réfléchissant durant quelques secondes, Josh se dit qu'il n'avait pas tous les tords dans cette histoire, et qu'il possédait même plus de raisons que la Serdaigle. « Je te fuis peut-être, mais toi, tu me poursuis. » acheva finalement le jeune homme, ayant presque oublié qu'il souhaitait se dégager de ce placard à balais, voulant soudainement savoir ce qui poussait Appolina à agir de la sorte. Se taisant donc, le garçon attendit paisiblement, scrutant toujours la Serdaigle à travers le noir.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Appolina S. Nikolaï

avatar

▲ date d'inscription : 20/08/2012


▲ messages : 49
▲ célébrité : karen gillan
▲ gallions : 14
▲ camp : résistant
▲ âge : 17 ans
▲ année : septième année
▲ sang : née moldue


MessageSujet: Re: tu peux plus m'échapper ○ Joshina   Mer 12 Sep - 12:33

<
Josh & Appolina
« Tu vas m'écouter. De toute façon, tu n'as pas le choix.

Appolina analysait la situation. Elle avait toujours une main posée sur l'épaule de Josh. Une grande catastrophe allait arriver si elle ne déguerpissait pas vite. En effet, Timothy, frère aîné de Josh, arrivait droit devant eux. Enfin pour le moment, elle l'entendait juste. La rousse espérait trouver une cachette avant que ce dernier ne l'aperçoive. Le couloir était vide et les salles étaient trop loin. C'est alors que la jeune femme regarda derrière Josh. Elle y découvrit une petite porte. C'était leur porte de sortie. Après avoir lancer un "alohomora", la jeune femme poussa son compagnon dans la pièce exiguë. Il y avait au moins une bonne chose : Josh ne s'échapperait pas de sitôt. Elle partagea le fond de sa pensée avec le serdaigle. Elle crut le voir relever un sourcil interrogateur. Puis Josh posa les yeux dans sa direction. Pas sur elle, mais sur la porte qui se trouvait derrière Appolina. Il espérait passer ? Il pouvait toujours rêver. Appolina était peu être un petit bout de femme, mais elle était légèrement bornée. L'aiglon voulait parler au jeune homme et cette fois-ci, elle le ferait. Ne lui laissant pas le temps de s’éclipser, Appolina commença à le questionner. C'est alors qu'elle laissa échapper une phrase étrange. Jamais elle n'aurait cru pouvoir dire ça en compagnie d'un presque inconnue. Au moins là, elle était sure que Josh la prenait pour une folle si ce n'était pas le cas avant. Le silence prit place et Josh en profita pour attraper la poignée. La jeune femme prit son courage à deux mains et trouva des paroles pour l'encourager à rester avec elle. Elle l'entendit soupirer. Cela l'embêtait-il tellement d'être enfermer quelques minutes avec elle ? Apparemment pas tant que ça puisqu'il lâcha la poignée. Le silence reprit. Appolina allait encore dire quelque chose quand Josh daigna enfin ouvrir la sienne. « Tu me veux quoi au juste ? » C'était autour d'Appolina d'être surprise. Elle s'était attendue à toutes les questions sauf à celle-là. Qu'est-ce qu'elle lui voulait ? Bonne question. Elle cherchait une réponse quand il continua à parler. Tu me veux quoi au juste ? « Non parce que même si j'aime pas les cours de divination, j'ai pas de papier qui m'autorise à sècher les cours. » C'était vraiment ça qui le tracassait ? De toute manière, le professeur ne verrait surement pas leur absence. Il était tellement dans son monde que ses élèves étaient facultatifs. Appolina entendit un énième soupire. Elle leva la tête vers son compagnon. « T'es métamorphomage ? » Mine de rien, le jeune homme était curieux ! Appolina était fière d'elle. La sorcière avait enfin réussit à lui faire décrocher plus de trois mots et des soupires. Elle ne répondit pas pour le moment. A vrai dire, elle s'intéressait plus à ce qui se passait de l'autre coté du mur. Elle entendait des chuchotements. Timothy et ses amis étaient encore présents. Elle fit part de ses pensées au jeune homme concernant son frère. Elle se tut, pensant que Josh savait de quoi elle parlait. La russe sentit son regard sur elle. Un regard avide de savoir, mais de savoir quoi exactement ? Elle n'en avait aucune idée. Ne voyant aucune réaction de sa part, l'aiglon la questionna. « Qu'est-ce que tu lui as dis ? » Sérieusement ? Il n'en avait pas entendu parler ? C'était étrange... Timohy avait dû en parler à tout le monde, voulant surement caser du sucre sur le dos de la née-moldue. Josh n'avait pourtant pas l'air au courant.

Elle observa son compagnon à travers la pénombre. Elle avait les yeux ronds de surprise. Il se moquait d'elle ou bien ? Appolina se mordit la lèvre inférieur, légèrement gênée. C'était la première fois qu'elle se rebellait contre quelqu'un qui l'insultait. La sorcière avait encore du mal à se mettre dans la tête qu'elle avait réellement fait ça quelques jours plutôt. Elle toussota, puis posa ses yeux noisettes sur le bleu. « T'en as vraiment pas entendu parler ? Sérieusement ? » dit-elle, avec un ton qui se voulait surprit. Appolina tortillait ses mains, mal à l'aise. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait peur de sa réaction. Elle savait que les deux frères n'étaient pas en bon terme, mais peut être le prendrait-il mal ? « Il m'a persécuté, encore une fois, et je lui ai tenu tête. » Elle n'attandit pas sa réaction et continua. « En gros, je lui ai dit qu'il n'arrivait même pas à la cheville du plus stupide des "moldus", comme vous dites. J'aime pas ce mot. Je crois qu'il l'a mal prit. J'en suis sure même. Je l'ai pas revu depuis ça. » Simba déglutit. Elle ne savait pas comment le jeune homme allait réagir. Il était vrai qu'elle le connaissait très peu. Et il était pas quelqu'un que l'on pouvait connaître du premier coup d'oeil. Loin de là ! En tout cas, elle espérait qu'il serait de son coté. Un silence prit alors place, encore une fois. Elle entendit un petit bruit et remarqua que Josh avait laissé sa tête rencontré le mur. Elle décida de continuer à parler. Et puis, elle n'avait toujours pas répondu à ses questions. « Et oui, je suis métamorphomage. C'est pour ça que je parlais de cheveux verts et tout... » Mais ça aussi il avait surement du le remarquer, non ? Il était dans la même maison de puis maintenant six ans et ils partageaient la plupart de leur cours. Il avait au moins dû remarquer ceci. Elle fronça les sourcil et osa un coup d'oeil vers le jeune homme. Appolina avait beau savoir qu'il faisait noir, mais elle avait toujours peur que Josh la surprenne entrain de la regarder. Ce qui était impossible pour le moment. C'était une sale habitude. « Mais tu l'avais pas remarqué avant ? Tu sais en cours ça m'arrive souvent.... » dit-elle timidement. Elle regretta tout de suite ses paroles. Pourquoi fallait-il qu'elle parle autant en sa compagnie ? Il avait un pouvoir sur elle et il ne s'en rendait pas compte. Appolina n'était pas une bavarde, quoique depuis que Tomey commençait à la dévergonder... Son comportement commençait à changer. Simba n'était plus vraiment la même, mais elle aimait toujours autant s'enfermer dans un livre et apprendre. C'est alors que lui revint en mémoire la remarque de Josh concernant le cours de divination. Elle lui posa une question, timidement encore une fois : « Tu crains vraiment le professeur de divination ? Non parce que si tu veux mon avis, il remarquera même pas notre absence. Il se concentre seulement sur ceux qui ont un don en divination... » Boulette numéro deux. Elle se tapa le front avec le creux de sa main droite. « Enfin, je veux pas dire que t'as pas un don en divination, mais il est toujours sur Nymphéa Stone.... Enfin tu m'as comprise ? » A vrai dire, la jeune sorcière n'attendait pas vraiment de réponse. Elle craignait que le jeune homme ait mal pris ses paroles.

Un long silence suivit ce moment d'échange. Appolina jouait avec ses mains. Elle ne savait plus quoi dire. La sorcière avait peur d'encore plus se ridiculiser. « T'enfermes souvent des gens dans des placards ? » Appolina sursauta, ne s'attendant pas à entendre encore une fois la voix de Josh. Mais ça la réconforter d'une certaine manière, peut être que cela voulait dire qu'il pouvait l'apprécier, même un petit peu ? Elle l'espérait. Elle analysa sa question. Il était vrai que ce n'était pas très fréquent de venir dans un placard à balais. A part Aubépine, mais elle s'était plus particulier. Elle avait eu rendez-vous avec un garçon et elle lui avait dit qu'ils avaient fait des choses pas très catholiques que tout jeunes gens faisaient. Sauf elle. C'est alors qu'elle se demanda si Josh insinuait qu'elle l'avait enfermé ici dans l'idée de l'embrasser et de faire tout autre chose. A cette pensée la jeune rousse rougit et ses cheveux en firent de même. Tout ça ne lui était pas venue en tête le moins du monde. Appolina voulait protester, quand Josh continua à parler. « Et puis, toi, pourquoi tu me poursuis ? » Encore une fois, le jeune Steelson lui posait une colle. Elle ouvrit la bouche, mais aucun son n'en sortit. « Je te fuis peut-être, mais toi, tu me poursuis. » conclua-t-il. Simba savait qu'il avait raison et elle en chercherait pas à dire le contraire. La sorcière ne savait pas quoi lui répondre. Elle ne s'était jamais vraiment posé la question. La jeune femme à la chevelure redevenu de feu se mit à réfléchir. Elle ramena ses jambes à elle et posa son menton sur ses genoux. Elle sentit le regarde de Josh sur elle. « C'est la première fois que je viens dans un placard à balais. C'est pas vraiment les endroits que j'aime fréquenter. » commença-t-elle. La rousse essayait de paraître calme et pas le moins du monde déstabiliser par les questions et les sous-entendus de Josh. « Et ne t'inquiète pas, je ne vais pas te sauter dessus. Si c'est ce dont tu as peur... » dit-elle en rougissant une nouvelle fois. Elle s'imagina embrasser Josh. Un frisson la parcouru et elle secoua la tête. Appolina ne doutait aucunement que ça devait être très agréable, mais elle n'imaginait pas avoir une telle relation avec lui. Ça ne lui avait même pas caresser l'esprit.« C'est pas non plus dans mes habitudes de m'acharner comme ça sur quelqu'un. Enfin je m'acharne pas vraiment, je veux juste qu'on parle. » dit-elle timidement. Elle pouvait être bête parfois. Ses paroles étaient incontrôlables. Elles sortaient toutes seules de sa bouche. Elle prit une grade inspiration et continua dans sa lancée. « Tu m'intrigues, en faite. Je ne saurais pas exactement l'expliquer. En tout cas, je sais que c'est pas parce que tu ne ressemble pas à ton frère. Avant je savais même pas que vous aviez un lien de parenté. Tu es différent des autres, de tous les garçons. Et c'est ça qui me donne envie de te connaître. Ça peut paraître bizarre, mais c'est la vérité. » Puis Appolina baissa la tête une nouvelle fois. Elle se mordit la lèvre inférieur. « Et toi, tu n'as toujours pas répondu à ma question. Parce que si tu me fuyais pas, je te suivrais pas comme ça. » Oui, elle avait repris ses mots. En même temps, c'était la vérité. Si Josh l'avait laissée l'approcher, elle ne serait pas constamment entrain d'essayer d'accaparer son attention.

Le silence avait reprit, encore une nouvelle fois. Appolina tendit l'oreille. La jeune femme entendait encore des bruits, pas très distincts. Les garçons derrière la porte étaient pourtant particulièrement bruyants. La belle rousse pencha la tête, pensant mieux entendre. Puis soudain, elle eut une idée. « Ça te dit d'espionner ? » lui demanda-t-elle avec un peu trop d'enthousiasme. « Ton frère, je veux dire. J'ai des oreilles à rallonges dans mon sac. Ma soeur me les a laissées. Autant s'en servir. » La russe tendit le bras et saisit son sac qui se trouvait près de Josh. Le ramenant à elle, elle fouilla à l'intérieur. Elle continua cependant à parler. « A moins que tu préfères que l'on continue à discuter ? On peut parler de ce que l'on aime. C'est quoi ta couleur préférée ? » lança-t-elle à tout hasard. Simba avait enfin trouvé l'objet qu'elle avait mentionnée quelques secondes plus tôt. Elle les prit et tendit sa main vers Josh. « Alors ? » Tout ceci pouvait être marrant. Surtout si ils pouvaient saisir une information des plus confidentiels concernant Timothy, le bourreau personnel de la belle Appolina. Un sourire naquit sur les lèvres de la russe.


© Chieuze


_________________
"On naît Métamorphomage, on ne le devient pas."
« quand le monde te persécute, tu te dois de persécuter le monde. Appolina&Jasmin, un seul être. •• kick ass »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tu peux plus m'échapper ○ Joshina   

Revenir en haut Aller en bas
 

tu peux plus m'échapper ○ Joshina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ici tu ne peux pas m'échapper • Lily L. Potter & Ainsley Blackwood
» [évent de nuit] Il faut que tu sois là pour que ce soit le paradis. Un paradis dans lequel je t'ai enfermé contre ta volonté. Un paradis triste duquel tu ne peux pas t'échapper . [Daiya Mori/ Assassin]
» Tu ne peux pas t'échapper cette fois... [PV]
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Fuir, courir, s'échapper.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Welcome in Poudlard :: Cinquième étage :: Placard à balais-